Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 18:32
Puis j'ai eu une enfance heureuse. Bien sûr, de mes mirettes de petite fille j'ai ressenti la crise de 1971 et celle de 1973. En effet, à cause de la hausse du pétrole, ma famille avait essuyé une perte du pouvoir d'achat, et de ce fait il n'y avait plus de glace individuelle de disponibles en été comme tous les autres étés. Vous savez ces glaces qui nous laissaient du rouge, du vert de l'orange ou du bleu sur la langue et partout autour de la bouche.
Ce qui ne me rasssure pas c'est que depuis le phénomène de la perte du pouvoir d'achat n'a fait qu'empirer. On verra le bout du tunnel que l'on me disait....Tu parles !
Pendant ce temps là le 27 décembre 1967 naissait celui qui deviendra mon mari pour le meilleur mais surtout pour le pire. 
En qualité de gamine élevée à la campagne, avec  un coeur en parfait état de marche, je grimpais aux arbres et faisais la chasse aux vers de terre pour les donner aux poules.
Pour mes 12 ans, mon père, militaire de carrière, se voit muté à Ambérieux en Bugey. Toute la famille est partie pour un climat froid et humide. Mais surtout nous avons alors tous goûté aux plaisirs de la vie en HLM, de la proximité de la voie SNCF très fréquentée et de la cueillette des prunelles.
Il n'y avait rien à faire dans ce secteur. Il n'y avait pour s'évader que la bibliothèque municipale avec une côte impressionnante à gravir à vélo pour y accéder.
Une grand'mère venait tous les mercredi après-midi pour nous intéresser à la lecture et nous raconter des histoires.
Un jour elle nous demande d'en inventer une sur le thème de la rivière de la localité : l'Albarine et de ses crues.
Tous les gosses que nous étions nous y somme appliqués et, un jour, France 3 Rhône-Alpes vient nous interwieuver sur ce conte inventé et nous aide à le mettre en scène pour le filmer.
"La cité des Rois Ambarre" était le titre de notre conte situé quelque part à la source de l'Albarine et à une époque vaguement féodale. J'ai été interwieuvée personnellement, toute seule dans le bureau du directeur de la bibliothèque sur notre conte, sa création, les équipes de travail, la recherche des costumes. Pourquoi moi ? ais-je demandé à la dame de la télé. "Parceque tu as de l'imagination et c'est toi qui t'exprimes le mieux".
La question suivante était de savoir pour quelle date était prévue la diffusion du sujet. La réponse ??? Le lendemain de mon hospitalisation à l'hôpital de Bourg en Bresse, où, à l'époque il n'y avait pas de télé dans le service des enfants. Voilà comment une pleurésie-péricardite m'a empéché de me voir!!!
Dans mon coeur d'enfant, le sentiment d'injustice  a été très fort. Heureusement, un peu plus d'un an plus tard, la bibliothèque a pu obtenir une copie du sujet et j'ai pu assister à la projection programmée. Mais plus d'un an s'était écoulé et je ne me suis pas reconnue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

raoult michel 06/01/2010 08:29


Kinia pourrait-elle en 2010 produire un article pour la revue semestrielle gratuite Rein echos SVP ?


Kinia 09/01/2010 10:42


Raoult Michel : cela dépend du contenu et du contenant. Pour cela il faut que je puisse le lire sur tes pages.
amitiés Kinia