Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 17:11
De la 4ème, que j'ai eu le plaisir de refaire à la terminale : 9 ans de présence dans cet établissement. Aucun regret, bien au contraire.
Raconter la vie dans ce pensionnat ne serait pas interessant en dehors de quelques anecdoctes. Certaines magiques, d'autres dures, ou bien étrangeoïdales. De toutes façons, elles ne pourront être comprises que par les personnes présentes aux différents moments.
J'ai cependant 5 souvenirs particuliers.
Le premier est l'arrivée dela prof de musique. Ce jour là beaucoup de choses ont changé. Il y avait de la musique à Echouboulains et le grand salon du château pouvait enfin faire vivre son piano. Je me souviens d'un jour où je m'étais couchée au sol pour visualiser, par la rainure du sol de la porte, la personne qui jouait si bien. C'était la prof de musique ! Normal ! Par contre normale fût la remontrance de la directrice lorsqu'elle m'a trouvé dans cette position mais surtout qui ne voulait pas croire que j'étais comme cela pour la musique. Elle croyait que j'étais encore en rain d'en faire une. Ce professeur avait eu comme mission, en dehors des cours traditionnels de l'éducation nationale, de faire vivre la musique dans l'établissement. Pour cela, elle créa une chorale (déjà à l'époque, sans attendre le film des choristes), donna des cours de piano et essaya tant bien que mal de me faire jouer de la Kéna. J'étais pillier seconde voix à la chorale. L'importance de cette chorale s'est fait ressentir dans la mesure où, lors des cérémonies officielles, nous chantions le chant de la Maison des Ailes ainsi que la Marseillaise. Avec la chorale cela avait une autre prestance. De plus,  la musique de l'armée de l'air était venune nous faire un concert privé, et ce, à deux reprises. J'ai un souvenir ému du ras de tambour sur la bouiteuse, la manchote et sur l'interprétation synphonique du générique des chevaliers du ciel. je pense que c'est à ce moment là que la musique s'est logée quelque part dans mon cerveau (si, si, il parait que j'en ai un).
La gymnastique accrobatique. Comme mon niveau était un peu "petit" mais couplé à mon énergie et mon imagination, je suis passée du côté des entraîneurs. J'ai mis en place une poignée d'enchainements des différents agrés pour les compétitions. De plus, progressivement, je suis devenue juge arbitre. En terminale, mes notes du premier trimestre n'étant pas géniales, la directrice s'opposa fermement à la poursuite de mes activités gymniques pour le second trimestre et donc de passer plus de temps à mes études. Ce qu'elle n'avait pas compris c'est qu'après 3 heures de composition (équivalent d'une matière de bac blanc) obligatoires le mercredi après-midi, la gym m'aérait le cerveau. Bon. Donc tous les mercredis après-midi je fesais de la gym et je préparais les chorégraphie dans ma chambre après en avoir calfeutré la vitre afin que la surveillante ne voie rien. Puis, changement de directives. Officiellement, mes notes ayant remonté, je pouvais à nouveau aider en gym pour la fin du second trimestre et le troisième en n'oubliant pas que le bac arrivait à grands pas. Dans la réalité, la prof de gym réclamait ma présence car elle ne pouvait pas assumer à elle seule tous les entrainements et surtout la création des chorégraphies (en fait pour cela elle n'était plus dans le coup). la direction céda, car, les équipes de tous les niveaux étaient arrivées en national de la compétition. Et vous connaissez les militaires quand il ya un risque de médaille au bout, tout est fait pour dorer le blason...
Echouboulains m'a permis d'aller au théatre et à différents concerts classiques. je m'inscrivais automatiquement. J'adorais cela et la seule contraite était de porter l'uniforme : autant dire que pour moi cela n'était rien, au contraire j'étais fière de le porter et je faisais tout  pour le mettre en valeur. Ce fût le cas lors de notre sortie au petit palais à Paris pour aller voir l'exposition sur les pointillistes. Merveilleux, sublime. J'avoue que je les préfère aux impressionistes. Donc, ce jour là, avec ma copine Patricia, nous étions en train de nous interroger sur une toile qui semblait inachevée. Dans la discution, je donne mon avis et mon ressenti. Puis je me retourne et là, stupéfaction, les visiteurs s'étaient regroupés autour de moi sans que je les voie, et buvaient mes paroles comme celles de l'Evangile. Avec l'uniforme, ils ont cru que nous faisions une visite guidée. Il ya même une dame qui a voulu me donner la pièce que j'ai évidement refusée car je n'avais peu-être pas raison sur l'interprétation du tableau et en plus, je portais l'uniforme et devais donc le respecter.
Le quatrième souvenir est relativement majeur car court sur le temps mais puissant. Il s'agit de la visite de l'établissement par un très grand homme : Charles HERNUE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

Nath 27/11/2009 16:31


Ah ben non, je ne suis pas celle-là. Moi, j'étais à Maryse Bastié. J'en ai été équipière, sous-chef et chef ... toute une carrière quoi. Tiens, j'ai revu l'année dernière notre prof de rythmique à
l'AG des anciennes qui se passait à Echou (je pense que c'est d'elle dont tu parles); Echou a bien changé. Ils ont détruit l'externat, les salles de cours et le préau et tout ce côté-là qui coûtait
trop à entretenir. J'apprends maintenant qu'ils cherchent des fonds pour reconstruire un bâtiment ... va comprendre!


Kinia 27/11/2009 16:57


Nath : Il me semblait que le tout avait été vendu à une association d'un handicap. Détruire les bâtiments car trop chers à entretenir et ne pas s'en servir OK. reconstruire ? Mouais peut-être pour
se mettre aux normes actuelles du handicap?
Bises Kinia 


Nath 23/11/2009 23:12


Ah non, pas du tout ! Je me souviens à quel point nous avions tous été bluffés par ton charisme ... les gens buvaient tes paroles. Et puis, tu as raison (je n'ai pas eu le temps de lire tous tes
articles) mais c'était bien à l'expo sur les impressionnistes ... Il faut dire que cela fait quand même au moins 25 ans.


Kinia 24/11/2009 22:20


Nath : il parait que j'ai une mémoire d'un troupeau d'éléphant.Dis moi en un peu plus sur toi.
Je pense à la Nathalie que j'aidais à faire ses écarts à la barre en gyme et qui a été mon chef à l'équipe Mermoz.
Bises Kinia 


Nath 23/11/2009 15:10


Bon, supprime ton commentaire précédent; ce n'est pas la peine de laisser ton nom. Comment voulais-tu que je te reconnaisse avec tes grimaces. Ceci dit, c'est hallucinant, je parlais de toi ...
quoi, il y a 1 mois de cela. Nous étions invités à un vernissage avec le prof de philo et j'ai eu un flash : tu te rappelles cette fois où tu nous avais servi de guide au musée du Louvre; tout le
monde te prenait pour une conférencière avec l'uniforme. J'ai rappelé l'anecdote à notre prof de philo et nous nous sommes demandés justement ce que tu devenais ... :)
Bon, je passerai sur les détails car nous avons un certain nombre de points communs malheureusement d'après ce que je comprend ...


Kinia 23/11/2009 17:24


Nath : Je vois que j'ai arqué les esprits. J'ose croire que ce n'est pas trop péjoratif. Ceci dit, le temps a passé et j'ai appris à être constructive du négatif.
Pour le guide, ce n'était pas au Louvre mais au petit palais pour l'exposition des impressionnistes. Il me semble que j'en parle dans l'une de mes pages.
Bonne lecture et à plus.
Bises Kinia 


Nath 22/11/2009 14:16


Cela me fait tout drôle. Nous nous sommes donc croisées. Tu sais que je revois la prof de musique et le prof de philo aussi car ce sont mes voisins. Pas moyen de mettre un nom sur l'auteur de ce
blog mais l'arrivée de Françoise au Château, c'était un événement. Il nous a toutes marquées :)


Kinia 23/11/2009 17:25


J'ai enlevé l'info


Chriz 03/05/2009 18:46

---
Salut
j'ai enfin retrouvé le lien vers ton blog...
entre nous, j'ai visité le site de Armandie, et c'est vrai que les images sont du genre amateur débutant et ne valent pas l'honneur de ton commentaire justifié.

Kinia 04/05/2009 11:40


Je viens de te laisser un com sur ton blog. Nous nous sommes croisés sans le vouloir. Merci pour ton passage.
En ce qui concerne Armandie, j'ai effacé ses com mais j'avoue que j'ai été surprise. Je lui parlais gentiement pour l'aider à ne pas tomber dans la vulgarité. Sa réaction prouve qu'elle l'est
vulgaire. De plus elle s'est permise de me traiter de connaisseuse en vulgarité sans même me connaître. Ce genre de personnage ne mérite pas que l'on s'y arrête. Elle qui a une plastique
artistiquement intéressante a transformé cette opportunité en un peep show de M.....
A+ Amitiés.