Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 15:09
Adieu Echouboulains, départ définitif. Une nouvelle vie doit commencer. Tout n'a pas été dit sur ces 9 ans d'internant mais les retours se feront à l'occasion.

Me voici donc dans mon train direction Mont De Marsan, flanquée de mon bachot et de mon acceptation à l'école d'infirmières de Necker.

A peine arrivée dans les Landes, les bisous de courtoisie sont distribués. En effet, le coeur n'y était pas. Dès le lendemain, direction l'hôpital général de Mont de Marsan, 3ème étage, service de médecine endocrinologie. Ma grand- mère n'avait rien  faire dans ce service si ce n'est le fait que le chef de service voulait absolument s'occuper de cette femme qui avait su lui donner sa chance, à lui et à son copain généraliste, lors de leur installation dans la ville, il y a longtemps de cela.
Me voici, raide comme la justice, à observer ma grand mère allongée dans son dernier lit. Elle avait perdu au moins 60 kilos. Je l'ai toujours connu très forte, obèse de post guerre, comme toutes ces femmes qui donnaient la viande aux enfants et se contentait du gras. Là, elle avait une corpulance normale. Le choc fut terrible.
Elle se réveille un peu et me dit : "Il parait que tu vas devenir infirmière ? C'est un très beau métier, tu verras". "Oui grand-mère j'ai été reçue au concours et j'ai eu mon bac.". Et elle me répond : "C'est un merveilleux métier, vois comme elles sont gentilles". Puis elle s'est rendormi et on m'a demandé de sortir dela chambre. Une heure plus tar, elle ne se souvenait plus de mon passage.
Beaucoup plus tard, j'ai appris que rêve avait été de devenir infirmière mais la seconde guerre avait écroulé ce projet et ensuite, le plan Marshal et les enfants à faire et à nourir...Bref, quelque part, j'assouvissais son rêve.

2 jours plus tard, mes parents, qui habitaient à Narbonne à ce moment là, me racompagnèrent dans l'Aude afin que je m'occupe de la maison, de mes frères et soeurs ainsi que des chiens.
Ma mère avait garanti à sa mère (donc ma grand-mère) de sa présence auprès d'elle lors de son départ définitif, en lui tenant la main, et donc il me fallait m'occuper du reste à la maison. No problem. J'avais 19 ans tout de même. 
Ma mère a toujours oublié mon anniverssaire. Cette fois, elle avait acheté un gateau afin de fêter mes 19 ans, mon bac, ma mention ainsi que le concours d'entrée à l'école d'infirmières. 
Le gateau arrive sur la table du jardin, je souffle les bougies et je commence à couper les parts. Le téléphone sonne. Ma mère se précipite. Ma grand-mère venait de mourir. Ma mère s'est effondré, sans pleurs devant ses enfants, et elle simplement dit : "Kinia, désolé, nous partons à Mont de Marsan. Je compte sur toi pour t'occuper de tout.". "Oui maman, bien sûr. Tu peux compter sur moi. Ca va ?" Pas de réponse. Depuis, ma mère n'a plus jamais été la même. Elle ne s'est encore pas pardonné de ne pas avoir été là au moment du décès de ma grand-mère, de ne pas avoir tenu sa promesse. Elle s'est alors réfugié dans la religion, à outrance.

Actuellement, elle est un membre plus que très actif du CCFD et va devenir Diacre.

Je n'ai pas souhaité aller à l'enterement de ma grand-mère et cela arrangeait tout le monde que je reste à gérer la maison.

Le mois d'août arrive. Je pars à Palavas les Flots, faire ma colonie de vacances en qualité de femme de service. Cette place m'avait été obtenue par le service social d'Echouboulains. 

Mes 19 ans vont-ils enfin ressembler à quelque chose d'un peu plus guai ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

Pascal 11/09/2009 16:21

ok je vais être patient..

Kinia 12/09/2009 22:04


Chèr Arachnée. Bonjour à toi ou plutôt bonsoir. Je te remercie de bien voulir attendre. Il faut dire que la chronologie des évènements ne me donne pas le choix. Par principe j'ai horreur que l'on
me raconte la fin de l'histoire dès le début du film. Je suppose que c'est identique pour les autres.
Bisous Kinia
ps : J'ai tué deux énormes bêtes à huit yeux hier. Il faut dire qu'elles cherchent un refuge pour l'hiver. 


Pascal 07/09/2009 22:39

Si cela peut t'aider..
Attention Kinia tu te dévoiles de plus en plus..
Position géographique, l'autre jour tes mensurations sont mon blog..rires!!
Bonne soirée

Kinia 10/09/2009 17:37


Ma chère Araignée du matin : Je me dévoile et c'est fait exprès. je n'ai rien de particulier si ce n'est peut-être la façon de le raconter. Cependant l'objectif que je me suis fixé et encore
éloigné. 
De plus, ma simple petite vie pourra peut-être éclairer d'autres internautes qui n'osent pas ou bien qui ignorent les possiblités de survivance. Le mot est fort mais tu comprendras plus tard.
Bises Kinia 


DD 07/09/2009 10:34

héhé ... nous aurions donc pu être collègues !!!
moi, je viens de terminer ma carrière ...
merci de ta visite chez moi
bises, bonne journée

Kinia 10/09/2009 17:29


DD : Merci de ta visite. Décidément le monde est rempli de professionnels de santé ;-) A la prochaine de nos lectures réciproques.
Amitiés Kinia 


arachnée 06/09/2009 23:54

Je viens tous les jours prendre connaissance des dernières nouvelles de ma "monstresse" préférée!!
Bon courage à toi pour la nouvelle semaine.
Pascal

Kinia 07/09/2009 07:11


Arachnée : Il parait que Araignée du matin = chagrin. Mais non. Ton message trouvé si  tôt me stimule pour ma journée. Je ne sais pas si je vais avoir le temps d'écrire ce jour. Les éternelles
complications de la rentrée des classes ne vont pas me laisser une minute de libre. C'est pour cela que je suis si matinale aujourd'hui. encore merci de tes pasages. Bisous Kinia, le monstre de la
plaine toulousaine. Au fait as-tu des nouvelles de Minijupe ?


Arachnée 02/09/2009 17:42

Ah enfin la suite des aventures du monstre..
Nous en sommes à 19 ans..Il reste encore 24 ans..Ca va aller au niveau de la lecture!!
Bises Kinia

Kinia 06/09/2009 19:39


Arachnée. Je suis toujours ravie de te lire et de te savoir à l'affût. Quelque part je dois aimer avoir un petit groupe de fidèles. Merci de m'encourager car, certaines fois, ce n'est pas évident.
Descendre dans mon bureau afin d'y déposer mes lettres est parfois dur à faire surtout lorsque l'on soit de 12 heures de travail et que tout reste à faire à la maison.
Encore merci pour tes encouragements.
Bises Kinia