Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 10:06

Après un bref passage dans une ancienne structure hospitalière transformée en maison de retraite... (j'ai eu le malheur de voir que les exercices d'évacuation n'étaient pas à jour.... et qu'une alerte incendie a eu lieu peu après ma réflexion...), je me remis donc à la recherche d'une nouvelle place.

La résidence "L'Air du Temps" me reçoit. Mon poste consistait à mettre en place un centre de soins à domicile dont le siège serait au sein de la maison de retraite.

.

Une autre infirmière de 45 ans fût embauchée peu après moi dans le but de subvenir aux besoins des résidants..

Oui mais voilà, il y avait un hic. Cette collègue avait en tête de chapotter tout, de se positionner au mieux auprès de la directrice. Et à ce jeu là... je suis une nullité. J'ai très vite été discriminée. Je ne supporte pas la "lèche".

.

Je mis en place le centre de soins. Je visitais les médecins, les pharmacies et gérais l'administratif que l'on voulait bien me laisser : la facturation.

.

bisonLe système était étrange. Un pharmacien était propriétaire de la structure qui comprenait donc les batiments d'hébergement, le centre de soins mais aussi un restaurant gastronomique qui surfait sur la haute vague de l'époque : le bison. Son nom ? "La côte de bison" proposait tout un pannel de préparation à base de ce ruminant présenté par un jeune homme très aimable et très "métrosexuel" pour l'époque. C'est lui qui m'a apprit ce qu'est un régé.

.

Ce mélange des genres permettait au propriétaire de faire des bénéfices sur toute la ligne.

1/ Nous étions obligées de passer par sa pharmacie pour les remèdes des résidants. Ce qui posait quelques soucis dans la mesure où la dite pharmacie était à 60 kilomètre de la résidence. Un jour, dans l'urgence, j'ai dû me servir auprès d'une pharmacie plus proche. Résultat : convocation auprès de la directrice.

2/ Les résidents étaient la pricipale source de revenus du centre de soins. En résumé les soins infirmiers pratiqués, à assurer par la maison de retraite, étaient facturés auprès de la Sécurité Sociale (alsace-mosèle) et donc les frais du personnel en étaient réduits.

3/ Le restaurant assurait l'alimentation des résidents et en facturait les repas sur le prix de la pension des résidents.

.

Et moi, dans tout cela je me battais pour que tout se passe au mieux pour tout le monde. Voyant ce système et la mauvaise foi de la directrice et surtout de ma collègue, je décidais de tout plaquer. Je refusais de participer à cette exploitation de la vieillesse. Nos anciens ne méritent pas que l'on se sucre sur leur dos. Sans eux nous ne serions pas ce que nous sommes.

.

Oui mais voilà.... c'était sans compter sur mon mari. Il perdait son nouveau travail de monteur-dépanneur-frigoriste.

Lui : "il faut t'accrocher, le temps que je retrouve autre chose"

Moi : " Mais c'est une catastrophe ce boulot. Cela va mal se finir"

Lui : " Il nous faut de l'argent. Nous ne pouvons pas être deux sans travail. Accroche-toi. Pense à Cécile".

.

Culpabilisée et appuyée dans mon désir d'assumer tout encore une fois... je m'accrochais. Mais l'avenir ne sera pas génial, pas génial du tout.

.

Une petite trouvaille de la toile : "L'air du Temps"

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

Dr Sangsue 21/07/2012 11:43


Cela illustre bien que l'on ne fait pas toujours faire ce que l'on veut dans la vie.


Quand je me suis installé, il y avait une maison de retraite a la réputation sulfureuse.


Il faut dire que pour entrer dans une maison de retraite, de nos jours, les délais sont plutôt longs, et les prix...


Ton histoire avec la pharmacienne ne me surprend pas du tout.


Dans des situations comme cela il vaut mieux pouvoir se taire, à condition que cela ne soit pas trop énorme, car, si ça tourne en catastrophe...

Kinia 21/07/2012 20:24



docteur Sangsue : et encore... la suite est pire....


Il faut cependant avouer que la tripartite a  bien arrangé les choses. Tout n'est pas encore clair mais il y a plus que du mieux.


BISOUS. Kinia



Jean 17/07/2012 13:33


Un p'tit bonjour en passant...
Jean

17/07/2012 17:01



Jean : merci de ton passage et à la prochaine


Bises. Kinia



jerry ox 16/07/2012 13:57


Bonjour Kinia ! te voilà donc de retour après l'épisode des cartons de ton déménagement . ah là là !! les collègues qui veulent tout chapeauter , j'en connais ! c'est une maladie poisseuse ! Tu
as raison de défendre nos anciens ! On ne doit pas les considérer comme de vieux légumes (ce qui me donne une idée de chanson pour mon prochain disque dans 3 ans !) Quand nous auront leur
age,nous serons bien contents que l'on nous respecte comme des anciens avec la sagesse de la vie passée en prime ! Bel été !


PS: si tu passes chez moi , un nouvel extrait de mon dernier CD n'attend plus que tes cages à miel !

Kinia 16/07/2012 15:36



Jerry Ox : Vieille !!!! je ne le deviendrais sûrement pas mais ce n'est pas une raison pour faire n'importe quoi de nos anciens.


Une femme a dit à un homme politique (j'en reparlerais plus tard) : ce que vous êtes, je l'ai été. Ce que je suis, vous le serez.... bien vu l'aveugle!!!


Bisous kinia



+nettoue 14/07/2012 18:13


C'est de la malchance et aussi bien du courage Kinia !


Bises

Kinia 14/07/2012 20:28



Michèle : et le pire est à venir dans mon histoire et de façon répétée. Hélas.


Bisous kinia



:0014: ♥ dom ♥ 14/07/2012 06:34


Je sais ce qu'il en est : ma fille est infirmière dans une maison de retraite ...


Tout est fait pour gagner des sous sur le dos des résidants.


le podologue qui vient faire des soins à ceux qui ont du diabète fait payer un déplacement à chacun, alors qu'il soigne une dizaine de personnes !!!


Bon week-end.
Bisoux



Kinia 14/07/2012 20:28



Dom : ne me parle pas des frais de déplacement.... j'ai été libérale et j'ai fais toutes les manif à ce sujet. Donc, nous avons défendu et intérrogé sur ce principe qui ne doit jamais s'appliquer
aux infirmières (sanctions à la clef) mais que l'on oublie de voir pour les autres corps de métier de la santé


Bisous kinia