Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 08:46
Pour le diplôme d'état d'infirmière, il faut présenter un mémoire sur la place et le rôle de l'infirmière dans un contexte précis. Sujet au choix, ou presque...
Les enseignantes souhaitaient des sujets, pas trop à la mode afin qu'elles n'aient pas trop de recherches à faire, en gynécologie car l'une d'entre elles s'en était fait sa petite spécialité, pas de psychiatrie car à cette époque les infirmières spy avaient leur propre cursus d'apprentissage (et elles n'étaient pas comme nous....) et enfin un sujet que l'hôpital de Mont-de-Marsan pouvait traiter régulièrement.
choisir
Bref, le choix. Bof ! Bof et re bof !
Rien ne m'intéressait... Trop banal, déjà vu, j'veux sortir de là...
Tilt ! Une tendance me tenait tout particulièrement à coeur : un milieu rare, discriminé et pourtant tout aussi important que les autres voire plus : 
LE MILIEU CARCERAL.
Allez hop, j'envoyais ma demande de stage auprès de l'hôpital public de Fresnes. /Il s'agit d'un hôpital public de l'Assistance Publique de Hôpitaux de Paris mais réservé à la population incarcérée, qui, pour la première fois ouvrait ses portes aux stagiaires (car le manque cruel de volontaires devenait plus que douloureux)/.
aphp.jpg
Les enseignantes ont tout fait pour me dissuader d'un tel choix en m'en proposant tous plus ringards les uns que les autres.
Je voulais faire quelque chose qui sorte des sentiers battus !!!!
Un petit retour sur Paris s'imposa. 
Le stage se déroula sans aucunes difficultés et je dirais même le plus merveilleux que j'ai eu à faire en 3 ans.
fresnes-1.jpg prison de Fresnes
En plus ma soeur m'avait prêté sa chambre universitaire à Antony pour les 15 jours nécessaires et je fus de suite invitée aux soirées antillaises de la cité.
zouk-1.jpg 
Mon oncle, professeur de DAO ainsi que ma marraine, son épouse, professeur en économie me tapèrent le mémoire,  et modifièrent certaines tournures de phrases. Pas toutes car certaines étaient percutantes et devaient le rester. Il me firent aussi la reliure des 3 exemplaires obligatoires pour l'examen plus un pour le service d'accueil.

Je baptisais ce mémoire, sobrement : l'infirmière en milieu carcéral.
Chaque élève avait un référent pour son mémoire. Moi, j'avais LA DIRECTRICE de l'école. J'étais fière....Elle ne me reçu qu'une fois car elle avait des obligations...
Je lui demandais toute fière la raison de son oeil sur mon devoir. "Parce que personne n'en n'a voulu !" Pan ! Dans les dents (fraîchement rafistolées).
Arrive le jour de l'examen. La directrice fait venir l'infirmière de la maison d'arrêt de Mont-de-Marsan afin de recevoir ma soutenance.
fresnes 2 
Les deux femmes m'écoutèrent, pieusement. La directrice était effarée à l'idée de noter un sujet aussi saugrenu et TELLEMENT RISQUE POUR LA REPUTATION DE L'HOPITAL ET DE SON ECOLE. L'infirmière, elle était heureuse que enfin quelqu'une non seulement s'intéresse à ce sujet, mais en plus en fasse un mémoire de DE (Diplôme d'Etat).
Verdict : Le titre de mon mémoire n'aurait pas dû être "l'infirmière en milieu carcéral" mais "l'infirmière en milieu hospitalier carcéral". En effet, il y avait énormément de différences entre ces structures.
Bref, en raison de ce mot en moins dans le titre je n'ai eu que ....
Attention les yeux : 39 / 40
Oui je suis fière de moi ! 



Pendant ce temps, Kaalloo se présentait au service militaire auprès de l'ESOAT (Ecole de Sous-Officiers d'Active des Transmissions) à Agen 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

@lex 04/02/2010 01:26


alors là je dis félicitation !!!!!!!!


Kinia 04/02/2010 23:06


@lex : merci mais il faut avouer que jusqu'à ce que je rencontre celui qui me fera devenir un monstre (ce sera pour de futures pages), j'avais de la chance, un peu du moins.
Bise Kinia
 


Cassiopée 02/02/2010 16:12


comme quoi sortir des sentires battus des fois ça paie !


Kinia 02/02/2010 17:28



Cassiopée : heureuse de te relire. Sortir des sentiers battus, cela paie ...mouais pas toujours, voire même au contraire. Mais cela c'est pour un autre épisode.
Bises Kinia 



mamiekeke 02/02/2010 13:40


OUPS on l' a échapé belle , ha ha ha que de travail mais au final que de satisfaction , ha tu l' as bien mérité ton diplôme tous tes diplômes d' ailleurs tu as l' air d' une infirmière hors paire ,
et en plus tu racontes cela on dirait voir un film en même temps qu' on lit , vraiment sans flagornerie J' ADORE et TOC pour les pas contents .

Gros bisous , bonne journée à +
RENEE (mamiekéké).


Kinia 02/02/2010 13:59


mamiekeke : merci; Et comme je le dis : attends la suite .... et ce n'est pas fini, et c'est en couleurs et la suite au prochain épisode. ;-)
Bises Kinia


:0014:dom 02/02/2010 08:59


Juste un passage rapide en copier/coller.
Je n'ai plus le temps de laisser de commentaire (RDV important, ce matin).
Bon mardi ! BisouXXX.
dom, énervée ...


Kinia 02/02/2010 10:45


Dom : lorsque tu recevras ce message, ton RDV sera terminé et j'espère que tu sera OK
Bises Kinia 


le Pierrot 01/02/2010 17:01


De quoi ? 39/40 ? ben dis donc, approche un peu que j't'embrasse kinia...bravo, t'es une championne...


Kinia 01/02/2010 17:41


Le Pierrot : SMACKKKKKKKKK
Bises Kinia