Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 16:37
Lors de l'examen de passage de deuxième en troisième année j'ai eu la peur de ma vie.
Il s'en ait fallut d'un papier que je ne passe pas en 3ème année. 
Mes notes écrites étaient correctes, voire très correctes, les notes de stage moindres et pour cause... (cf pages précédentes).
Il faut cependant passer un examen pratique en plus de l'écrit.
En service de médecine, comprenez gériatrie même si, à ces dates là, le côté "gériatrique" n'était pas reconnu, je passais donc ma pratique.
Présentation du patient, une femme ce jour là, et soins physiques à son sujet.
chambrehosto 2La présentation se déroula sans accrocs et le soin aussi.
Pas de faute d'hygiène ni de déroulement du soin.
Nous sortons de la chambre, et l'examinatrice me demanda la raison pour laquelle je n'avais pas ramassé le papier au sol.
Moi : "Quel papier ?"
Elle : "Vous ne l'avez pas vu ?"
Moi : "Quel papier ? Non je n'ai rien vu."
Elle : "Il y avait un papier au sol près du lit. Que vous ne l'ayez pas ramassé avant le soin c'est bien : mesure d'hygiène. Mais vous deviez le ramasser en sortant."
Moi : "Je suis désolée mais je n'ai pas vu de papier." 
Elle : "Mademoiselle, une infirmière doit avoir un regard sans faille. Elle doit avoir un regard circulaire sur le patient en premier, son état, son aspect puis sur la chambre afin de repérer d'éventuels problèmes. Ce regard doit en une seconde évaluer l'état du patient et ainsi vous permettre de prendre les décision appropriées. Vous rendez-vous compte que ce papier est totalement dangereux. La patiente se lève, glisse dessus, tombe et se fracture le col du fémur. Vous en êtes alors responsable. Même si la présence de ce papier n'est pas de votre fait, vous devez l'avoir vu et ramassé !"
Moi, le regard perdu, les tremblements dans la voix : "Je vais le ramasser".
Elle : "Il n'est plus le temps !"
Je partis tout de même ramasser ce maudit bout de papier.
Je ne dormais plus jusqu'aux résultats de l'examen, le mien. En effet, les collègues de classe avaient toutes reçu leurs résultats alors que les négociations pour les miens mirent une semaine de plus à arriver.
A tel point, que j'avais commencé mon stage de 3ème année sans connaître l'issue de mes notes. Dans le meilleur des cas je continuais mon stage et ma 3ème année, dans le pire, je retournais en cours avec les nouvelles seconde années.
Visiblement mon honnêteté avait payé puisque j'ai été l'une des meilleures notes de la classe et je passais donc en troisième année. 
Ce fût un stress énorme mais j'ai depuis longtemps remercié cette examinatrice.
Grâce à elle et à la frousse qu'elle m'a collé ce jour là j'ai acquis
LE REGARD INQUISITEUR DE L'INFIRMIERE.
regardchien.jpg 
Durant toutes mes années de carrière, ce regard inquisiteur m'a permis d'agir en temps et en heure et ainsi a contribué à une bonne prise en charge de mes patients.
Le seul bémol est que j'ai ce regard dans mon quotidien personnel. Mes enfants me le disent souvent : "y'en marre, avec toi, on ne peut rien cacher. Tu vois toujours tout !"
regard-2.jpg 

Si cela avait pu être vrai pour tout..... 


Pendant ce temps là, Kalloo se faisait planter par sa copine Lolo. 

Et voici pour les âmes non sensibles : le regard du monstre (souriez...) 
regard 1 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

@lex 04/02/2010 01:14


comme quoi un petit détail et tout bascule !!!!!
je ne pensais pas avoir autant de retard dans la lecture de tes articles !!!!!!
bizzzzz


Kinia 04/02/2010 23:03


@lex : no problemo. J'avoue ne pas tout avoir lu chez toi non plus.
Bises Kinia 


Nat 31/01/2010 11:57


mdr, les reflexions les plus douloureuses nous servent toujours de leçon


Kinia 31/01/2010 13:58


Nat : Avec le recul, cela passe mais il m'a fallut du temps. C'est très facile de taper sur les gens.
Dire que l'on me reproche d'être franche...
Bises Kinia 


Dr Sangsue 31/01/2010 11:24


Elle t'a peut-être rendu service, mais elle était un peu peau de vache quand même.


Kinia 31/01/2010 13:57


Docteur Sangsue : c'est le moins que l'on pisse dire ! Il faut quand même rappeler que, dans ces années là, les élèves étaient "dressées" à être les loyales petites mains des toubibs. On nous
apprenait le métier à grands coups de réprimandes et de menaces.
N'était pas digne d'être une infirmière celle qui n'obtempérait pas immédiatement, celle qui ne s'excusait pas surtout lorsqu'elle avait raison, qui ne précédait pas les désirs du toubib et qui ne
mettait pas les mains dans la M...(au sens propre de terme).
Bises Kinia 


mamiekeke 31/01/2010 01:13


Tu es très amusante dans tes récits et tu ne te prend pas au sérieux c' est ça qui est chouette , tu aurais pu être romancière tu écris et racontes trop bien .

Gros bisous , bonne nuit et bon dimanche .
RENEE (mamiekéké).


Kinia 31/01/2010 13:54


mamiekéké : merci pour tous ces compliments. Tu ne peux pas savoir à quel point ils tombent bien. romancière, je ne le pense pas. Mais du théâtre certainement. Au moment du baccalauréat j'ai fais
le choix de la raison en entrant à l'école d'infirmière...mon autre passion.
Bises Kinia 


boutfil 30/01/2010 21:01


j'aurai pas pu faire ce boulot, je vois jamais rien!! j'aurai pas pu être voyante non plus remarque!!!!
bises


Kinia 31/01/2010 13:52


bout'fil : moi je sais pas si bien broder que toi et loin s'en faut. Moi, je n'aurais pas u garder autant d'enfants non plus.
Bises Kinia