Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 12:55

Ma copine, voyant que je ne dormirais pas, me proposât de sortir voir son petit copain de garde sur la caserne. Ils s'étaient donné rendez-vous au travers du grillage de la porte sud à minuit.

.

Ma copine expliquât ce qui m'était arrivé. Son copain proposât d'en parler à son supérieur mais je le refusais nettement. En effet, je ne voulais pas que ce fait ne se répercute sur les habilitations en cours de mon mari.

.

Une fois retournée chez ma copine, je tombais dans les bras du Prince Valium. Ma copine, elle, n'eût pas cette chance. Son copain ayant tout raconté à son supérieur, elle fût contrainte de me surveiller, façon ordre militaire, et elle fût dérangée toutes les heures au téléphone afin de donner de mes nouvelles.

.

A neuf heures, le lendemain, j'entendis des voix tout autour de moi. Je finis par bousculer Prince Valium et ouvris les yeux. Le Lieutenant était là, m'observait et finit par m'interroger. Il décidât de faire revenir mon mari de manoeuvre. Je m'y opposais toujours pour les mêmes raisons mais rien n'y fît. Ce gradé convoquât devant moi "Gomard", un de nos amis afin qu'il prenne la place de mon époux sur le terrain. Chose dite = chose faite.

Ce gradé avait prit cette décision car, comme il me l'avoura plus tard, il aviat eté effrayé par mon état. Lui qui ne m'avait toujours connu dynamique, rigolotte, pleine de vie et totalement adaptée à la vie militaire. Bref, pas une de ces filles qui feignent la dépression nerveuse à chaque absence de l'époux....

.

Mon copine eût l'ordre de me garder chez elle jusqu'au retour de mon mari 48 heures plus tard. L'armée offrit à mon époux les jours nécessaires à mon rétablissement, non prélevés sur les congés annuels. Je trouvais cela super.... la vraie raison de cette amabilité ne me fût révélée que dernièrement....

.

Par contre pour mon employeur, ce ne fût pas aussi sympa.

Mon arrêt de travail de 8 jours se transformât en 3 semaines et.... jusqu'au début de mon congé de maternité. Avec respect des heures de sortie : 11h-12h et 16h-17h.

.

Tous les jours à 10 h 55 et 15 h 55 je recevais un coup de téléphone. Je décrochais, allo ? et on raccrochait à l'autre bout.

Mais jamais le samedi ni le dimanche.

.

C'était la secrétaire de mon employeur qui vérifiait ma présence à mon domicile.

Il faut savoir qu'un employeur avait le droit de vérifier la présence de son salarié à son domicile. Mais la moindre des politesses aurait été de se présenter.

Pour moi, je riais. Mais c'était tout de même dur harcèlement.

. .

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article

commentaires

apsara 04/05/2011 18:59



non veux pas d'encouragement!


Smack ma niania



Kinia 05/05/2011 07:36



Apsara : et bien tu les auras tout de même. Na ! 


Bizzz kinia



apsara 29/04/2011 18:01



Smack ma niania



Kinia 02/05/2011 08:17



Apsara : bisous d'encouragement. Kinia



apsara 24/04/2011 11:53



les monstres se doivent de bouffer comme des ogres pour être de véritables monstres!


bel appétit ma niania



Kinia 26/04/2011 18:52



Apsara : ben.... le toubib n'est pas tout à fait du même avis.... et si je ne fais pas attention : galère.


bon appétit pour toi. Kinia



apsara 20/04/2011 12:18



ils sont bien!!je n'en suis pas si sûre!!!mais qu'ils nous prennent pour des cons,ça c'est sûr!!!


le bas peuple ça me fait penser à des bas morceaux;tu vas me couper l'appétit!!!


beezoo ma belle



Kinia 20/04/2011 22:24



Apsara : à l'heure qu'il est je n'ai toujours pas mangé. Trop occupée. Donc pas d'appétit à couper.


Bisous kinia



apsara 17/04/2011 14:01



voui mais il y a mieux!!!ils nous prennent pour des nases!!!


beezoo niania



Kinia 17/04/2011 19:24



Apsara : meuh non... Pour des cons.... eux sont bien, nous le bas peuple....


Bizzz Kinia