Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 15:04

 

Quatrième feuille de salaire et toujours pas de prise d'échelon.

Mon ventre s'arrondissait rapidement, seconde grossesse oblige. Les blouses adaptées à la grossesse arrivèrent. Donc, l'employeur avait bien tenu compte de mon état.

.

Nous avions admis, dans cette maison de retraite, un vieux monsieur afin qu'il passe ses tous derniers jours en sécurité pour lui et sa famille sans que cela ne soit dans un hôpital. Bref finir sa vie dans un lieu de vie et non dans le monde hospitalier.

.

Ses jours étaient plus que comptés et nous mettions tout en place afin que ces derniers soient les plus doux possible.

Ce monsieur, n'étant plus en état d'absorber quoique que ce soit par la bouche, il fut donc placé sous perfusion en sous-cutané afin qu'il ne se déshydrate pas. La perfusion en sous-cutanée était une nouveauté à l'époque. Elle évitait les risques liés aux perfusions intra-veineuse (dans le bras pour les profanes).

Ce traitement introduit donc sous la peau était à base de glucosé à 5 %, c'est à dire le plus proche possible du milieu organique. Il faut préciser qu'à l'époque, nous ne savions pas encore que le glucose en sous-cutané avait des effets non négligeables. Mais le peu de temps restant à ce monsieur ne lui permettrait pas de développer ces effets secondaires.

.

Un jour, à ma prise de poste de l'après-midi, je m'installais en salle de soins afin de préparer la perfusion en cours. Une erreur dans les commandes de ma collègue fit qu'il n'y avait plus de glucosé. Je décidais donc de lui poser du sérum physiologique à la place. Le principal étant de ne pas laisser ce monsieur sans hydratation.

.

Le sérum physiologique est la base naturelle des liquides de notre corps. L'organisme le fabrique lui-même à partir des liquides ingérés.

.

Deux jours plus tard, respect de la législation oblige, je recevais un recommandé avec accusé de réception. J'étais convoqué auprès de la direction afin de me faire signifier mon licenciement pour faute grave.

.

Les faits reprochés étaient de ne pas avoir respecté la prescription médicale de la perfusion de ce monsieur, décédé entre temps de sa belle mort. Donc faute professionnelle grave, seul moyen de licencier une femme enceinte, bien que, pour eux mon état de femme enceinte n'existait pas puisque pas de preuve de celle-ci.

.

Tout s'écroulait autour de moi.Je craiganis non seulement de ne plus retrouver de travail mais aussi de perdre mon diplôme. Je ne comptais cependant pas en rester là... les prudhommes sont là afin de faire respecter la loi et surtout celle des femmes enceintes au travail... non mais. Oui mais c'était plus facile à faire qu'à dire....surtout avec un mari qui me voyait déjà sans diplôme et donc sans argent à ramener à la maison.

.

Et puis, il y a une autre instance pour se venger en France, et j'allais m'y précipiter au plus vite.

.

une petite vidéo sur l'incompréhention qui amène au pire.

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 10:27

Toujours à l'air du temps, la date de ma prise de points indiciaires de salaire était arrivée. Prendre un échelon n'était pas grand chose mais c'était mieux que rien. Cela m'apportait environ 100 francs de plus par mois sur le brut mais c'était la première grande prise d'échelon à ne pas rater.

.

J'en parlais à mon employeur. La première feuille de salaire se passe, lahyo, lahyla et rien. Je recontactais la directrice afin de lui signaler cet oubli, preuves à l'appui. La seconde feuille de salaire se passe, lahylo, lahyla : toujours rien. J'insistais lourdement. Promesse me fût faite de rétablir l'affaire sur la bulletin de salaire suivant avec, peut-être effet rétroactif.

.

Pendant ce temps, l'autre infirmière, embauchée un mois après moi avait décidé de diriger les soins l'air de rien. Elle avait déjà 45 ans et savait faire de la lèche auprès des supérieurs. Je ne me souciais pas d'elle car nous n'avions pas les mêmes actions auprès de l'établissement. Grand mal m'en a pris....

.

Dans le cadre de mes fonctions je demandais un tampon encreur avec le nom du centre de soins ainsi que ses identifiants INSEE pour les demandes de remboursement de soins. Objet obligatoire en somme. Au bout de 2 semaines j'obtenais ce tampon mais avec en indicatif sur le dessus "atelier". Une armoire avait été mise à ma disposition afin d'y entreposer mes documents administratifs mais la directrice ainsi que l'homme d'entretien en possédaient une clef. Et le matériel de soins servait aussi pour la maison de retraite. Donc ma collègue tapait dans le stock et les factures étaient pour moi.

.

Le doute s'inscrivit en moi. D'autant plus que la gestion du restaurant la côte de bison et le système de pharmacie me parraissait déjà louche. Rajoutez le système de paiement sécu utilisé... je n'étais pas fière de cette situation et commençais à m'ilterroger sur l'implication de ma responsabilité dans cette affaire en cas de pénal.

.

J'entrais dans le 2nd trimestre de grossesse. En CDI depuis peu, je donnais le certificat de grossesse à mon employeur afin que l'on me commande des blouses adaptées à ma future anatomie et que l'on puisse établir mon congé maternité.

Mais j'ai fais une erreur fatale : je lui ais remis ledit certificat en main propre sans contre-signature....

.

La troisième feuille de salaire se passe, lahylo, lahyla et toujours rien.

Je décidais de prendre des mesures mais...

Mon mari, pendant ce temps, me pressait d'obtenir cette augmentation de points. Il nous fallait de l'argent, et encore de l'argent. Selon lui je ne pouvais pas ne pas travailler.

.

une petite vidéo sur la demande d'augmentation

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 17:15

Fumer c'est pas bien.... beurkkkkk

Picoler c'est pas bien.... beurkkkkk

Se shooter c'est pas bien.... beurkkkk

.

Oui mais il y a des incohérences.... du moins je le pense.

Explications en 3 étapes :

.

ETAPE 1 :

La Sécu donne de la Méthadone* gratuitement ainsi que tout ce qu'il faut pour se shooter. On envisage même des centres de shoot avec personnel et tout le matos,

La Sécu met en invalidité tous nos grands alcooliques et prend en charge toutes les formes de traitements possibles (physiques et spychologiques = j'en suis d'accord),

La Sécu prend en charge notre cancer du poumon mais pas les méthodes pour arrêter.

LA SECU REMBOURSE LES GENERIQUES !

La Sécu dérembourse les traitements pour se soigner alors que l'on n'a pas demandé à être malade.

La Sécu donne une obôle pour les prothèse les plus utilisées par l'ensemble des français : les lumettes.

.

ETAPE 2 :

L'état augmente les taxes sur les cigarettes mais pas sur les alcools

L'état veut génériquer les cigarettes.

.

ETAPE 3 :

Donc :

L'alccol ce n'est pas si mal

Les stups sont interdits mais tolérés pour les consommateurs,

Le tabac c'est toujours beurkkkk et en plus nous ne pourrons plus choisir le goût de notre cancer.

.

JE POSE LA QUESTION :

si le tabac est génériqué, sera-t-il donc remboursé par la Sécu ?

.

Et je ne parle pas des PV pour les vélos à plus de 10 km/h en ville alors qu'ils ne sont pas équipés de conteurs de vitesse.

.

Il ya des jours.....

ET A QUAND LES TAXES SUR LE SEXE ? A QUAND LES GENERIQUES SEXUELS ,

;

Je crois que j'en ai marre !!!!!!

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:42

Le 14 juillet, fête nationale. Le peuple vainc l'emblème du pouvoir en prenant la Bastille. Tout le monde le sait.

.

Mais il y a encore des Bastille à prendre. Je ne savais pas encore que je vivais dans l'une d'elle....

.

Ce 14 juillet 1994 fût vraiment particulier pour moi.

A l'Air du Temps comme partout, le métier d'infirmière s'effectuait un week'end sur deux et un férié sur deux. Rappelons, que, en Alsace, il y a un férié de plus (un des restes des loi Bismark).

Donc, ce 14 juillet j'étais de repos. Mérité... Ô combien.

.

Mon mari ayant enfin trouvé du travail dans une entreprise de fret aérien (en lien direct avec KLM), était de repos aussi. Entre mes horaires et dates de travail et les siennes, cela faisait un bon moment que.... silence radio sur les ondes de l'amour charnel.

.

Feux d'artifesses !!!! Et comme je venais d'arrêter la pillule 15 jours avant, je me sentais tranquille. Et ce, d'autant plus que nos horaires et dates de travail durant le mois suivant nous ramena vers le désert des coquineries.

.

Bref, après ma conception de commémoration du-dit férié, le test de grossesse s'avérat positif 15 jour après.

Allez hop, enceinte dès le premier tour.

Le gynécologue me demanda la date des dernières règles afin de déterminer le terme de la grossesse. Je la lui founis mais aussi la date de la conception. Il ne voulait pas y croire. Mais cette date était garantie sur facture.

.

Donc mon bébé devait naître pour le 14 avril 1995, un dimanche, encore une fois et en plus encore un jour d'élection...

.

Mais cette fois-ci je ne pus attendre. Dès la première échographie, je voulus savoir le sexe du bébé : un garçon ! Super je vais avoir le choix du roi.

.

Restait à lui trouver un prénom et nous avions 8 mois pour cela.

.

une petite vidéo historique et une biologique

.

 .

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 08:49

Sans travail, je profite des émissions télévisiées du matin.

Avant je regardais, écoutais, une chaîne de musique (W9). Toujours la même chose, alors j'ai zappé.

.

Et j'ai redécouvert "Télématin".

Un véritable contentement. Pour ceux qui aiment lire ("fourmis" par exemple), pour ceux qui aiment voyager sans pouvoir le faire (sites, visites, expositions...en France), pour ceux qui aiment l'actualité (pas trop de people heureusement + 2 flashs sur le temps d'émission) et n'oublions pas la météo (qui est enfin intéressante maintenant).

Mais aussi le tour du net.

.

Donc cette semaine, nous avons :

1/ les personnes en vacances (les chanceuses)

2/ les JO,

3/ les personnes qui profitent de leur repos afn de bricoler.

.

Et voici LA vidéo, présentée ce matin dans la rubrique "page'net" de télématin que je tiens à pertager avec vous.

Un petit bijou qui résume bien cette semaine d'août.

. Bref. J'adoooore cette émission.

.

 
Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 09:49

Incident hier après-midi.

J'en ai fait une page ; "Economies de Santé ? Pas de la notre !"

Je vous encourage à venir consulter et à commenter sur ce post :

Et n'oubions pas : "A votre santé" - "Tchin-tchin"

Mais surtout avec beaucoup de modération pour la bonne santé des organismes de sécurité sociale.

Car de la votre : on s'en moque.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 10:16

Les résultats des examens scolaires sont à peine connus...

Le soleil n'est toujours pas assez présent...

Les soldes dites "d'été" s'achèvent à peine...

La possibilité de partir en "vacances" n'est toujours pas d'actualité...

 

Que déjà, les rayons des magasins sont garnis pour : LA RENTREE DES CLASSES !

Je vais donc vous donner un petit coup de pouce dans ce but. Je vais surtout vous aider dans la grammaire de nos petits... et des grands.

2 vidéos pour cela.

.

.

 

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 10:06

Après un bref passage dans une ancienne structure hospitalière transformée en maison de retraite... (j'ai eu le malheur de voir que les exercices d'évacuation n'étaient pas à jour.... et qu'une alerte incendie a eu lieu peu après ma réflexion...), je me remis donc à la recherche d'une nouvelle place.

La résidence "L'Air du Temps" me reçoit. Mon poste consistait à mettre en place un centre de soins à domicile dont le siège serait au sein de la maison de retraite.

.

Une autre infirmière de 45 ans fût embauchée peu après moi dans le but de subvenir aux besoins des résidants..

Oui mais voilà, il y avait un hic. Cette collègue avait en tête de chapotter tout, de se positionner au mieux auprès de la directrice. Et à ce jeu là... je suis une nullité. J'ai très vite été discriminée. Je ne supporte pas la "lèche".

.

Je mis en place le centre de soins. Je visitais les médecins, les pharmacies et gérais l'administratif que l'on voulait bien me laisser : la facturation.

.

bisonLe système était étrange. Un pharmacien était propriétaire de la structure qui comprenait donc les batiments d'hébergement, le centre de soins mais aussi un restaurant gastronomique qui surfait sur la haute vague de l'époque : le bison. Son nom ? "La côte de bison" proposait tout un pannel de préparation à base de ce ruminant présenté par un jeune homme très aimable et très "métrosexuel" pour l'époque. C'est lui qui m'a apprit ce qu'est un régé.

.

Ce mélange des genres permettait au propriétaire de faire des bénéfices sur toute la ligne.

1/ Nous étions obligées de passer par sa pharmacie pour les remèdes des résidants. Ce qui posait quelques soucis dans la mesure où la dite pharmacie était à 60 kilomètre de la résidence. Un jour, dans l'urgence, j'ai dû me servir auprès d'une pharmacie plus proche. Résultat : convocation auprès de la directrice.

2/ Les résidents étaient la pricipale source de revenus du centre de soins. En résumé les soins infirmiers pratiqués, à assurer par la maison de retraite, étaient facturés auprès de la Sécurité Sociale (alsace-mosèle) et donc les frais du personnel en étaient réduits.

3/ Le restaurant assurait l'alimentation des résidents et en facturait les repas sur le prix de la pension des résidents.

.

Et moi, dans tout cela je me battais pour que tout se passe au mieux pour tout le monde. Voyant ce système et la mauvaise foi de la directrice et surtout de ma collègue, je décidais de tout plaquer. Je refusais de participer à cette exploitation de la vieillesse. Nos anciens ne méritent pas que l'on se sucre sur leur dos. Sans eux nous ne serions pas ce que nous sommes.

.

Oui mais voilà.... c'était sans compter sur mon mari. Il perdait son nouveau travail de monteur-dépanneur-frigoriste.

Lui : "il faut t'accrocher, le temps que je retrouve autre chose"

Moi : " Mais c'est une catastrophe ce boulot. Cela va mal se finir"

Lui : " Il nous faut de l'argent. Nous ne pouvons pas être deux sans travail. Accroche-toi. Pense à Cécile".

.

Culpabilisée et appuyée dans mon désir d'assumer tout encore une fois... je m'accrochais. Mais l'avenir ne sera pas génial, pas génial du tout.

.

Une petite trouvaille de la toile : "L'air du Temps"

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:55

Je démenage... encore...

L'an dernier c'était pour mon arrivée dans l'Aude.

.

Cette fois-ci le but est d'emménager avec mon Beecare.

Je ne pousse mes affaires que de 10 kilomètres mais il y atout de même quelques mètres-cube de cartons.

Mais cette fois, j'emménage dans du plein... aïe ! Quelque chose me dit que cela va être moins facile que de le faire dans du vide...

.

L'histoire est sympa mais cela signigie que je vais devoir vous abandonner quelques temps.

.

Donc mon blog est en pause... petite pause, mais pause tout de même. En espérant que l'ordi arrive entier et en état à bon port. .

.

 A plus. . et... il y a le retour du soleil. ENFIN !

.

 

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 15:06

Il y a déjà quelques années j'ai suivi avec passion un film que je trouve génial. Le temps a passé et jamais aucune rediffusion.

Mon beecare m'a donné le nom de ce petit plaisir : Ô brother

.

Recherches sur Internet et enfin je retrouve des extraits.

Oui mais voilà je voudrais, non, je veux l'avoir en DVD. En VF si possible. Et puis le CD aussi afin de l'écouter dans ma voiture.

.

Alors voilà si quelqu'un pouvait me tuyauter sur l'affaire, ce serait sympa.

.

Allez, un petit extrait pour vous aider à comprendre mon empressement d'obtention de ce super film.

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article