Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:55

Enceinte donc le monstre²

.

Travail en personnel réduit durant toute la période de juillet et août.

Poste aménagé par le médecin du travail.

Travail endurci dans la pratique. Non seulement mon patron n'a jamais accepté la décision du médecin du travail, mais en plus, mes collègues se sont lâchement vengées de ma demande en me collant le pire du travail.

.

Le pire consistait :

1/ le planning le plus ingrat,  les journées de repos dispersées, les horaires de prise de poste les plus précoces et celles de départ les plus tardives et surtout cernant bien les rares jours de repos. Les horaires avec le grand coupé (6 h 30-12 h 30 / 16 h-20 h).

2/ partager le planning avec la soeur, ce qui, dans la pratique, voulait dire : démerden zie sich (démerdes-toi) puisque cette pauvre bonne soeur, âgée, passait plus de temps à faire la prière avec les patients qu'à pratiquer des soins qui la dépassaient. (réanimation souvenons-nous).

3/ contrôle exacerbé du temps et du nombre de mes pauses,

4/ préparer des listes d'actes à faire debout,

5/ les actes les plus répugnants  :

- toilettes des hommes avec le rasage,

- tournées complète de toutes les mesures et prises de constantes,

- réponse en courant de toutes les sonnettes,

- vider tous les flacons de tous les déchets et rejets organiques. (je suis désolée pour les âmes sensibles mais je ne peux raconter cela plus gentiment).

.

Bref.

.

Lorsque l'on est enceinte, on n'est pas malade. Certes. Mais les choses ne sont pas les mêmes.

Il y a du changement à bord....

.

Et pourtant j'ai eu la chance de ne pas avoir de nausées....

.

A force de m'obliger à vider les bocaux en verres des aspirations trachéales dansle vidoir et, et, et,....beurk, beurk, beurk de tout ce qui a un lien direct avec la sphère ORL.

.

Depuis cette période je ne peux plus embrasser, au grand désespoir de mon époux. Mais il lui a bien fallut s'y soumettre car sinon je vomissais...

.

La bonne nouvelle est que j'y arrive de nouveau depuis 6 mois.

1991-2010 : pas mal comme délai d'écoeurement ? Non ?

.

Promis la prochaine page ne sera pas aussi difficile à lire.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 19:02

Et bien oui. Je suis de retour.....

Ha, Ha, Ha....

.

Après une petite hibernation forcée, je suis de retour.

Mais je n'ai pas dormi pour autant. !!!

.

1/ Emménagement par -2 °

.

2/ Chauffage innéficace (14 ° dans la maison pour une surconsommation de gaz = >20 euros par jour). Donc premier mois hébergée par mon copain. Hébergée et lavée car l'eau chaude chez moi est bien sûr sur la même chaudière que celle du chauffage.

.

3/ Les cartons, qui de ce fait d'absentéïsme de ma maison ne sont toujours pas finis d'être déballés,

.

4/ Envie de me faire plaisir en faisont ma déco au fur et à mesure des trouvailles des cartons = du temps de passé dans les boutiques.

.

5/ Récupértion de mon auto-cadeau de Noël : ma superbe C5 neuve (merci la prime à la casse ainsi que la vente de ma maison), mais une carte grise à 278 euros....

.

6/ Découverte du fait caché d'habiter en zone non dégroupée (et oui il y en a encore et c'est sur moi que cela tombe...) : annuler mon prestataire internet et attendre d'en avoir un qui me donne presque rien de réseau...d'où ma longue absence...

.

7/ Achat d'un nouvel orinateur tout neuf, livré lentement car pas de place au milieu des cartons pour l'installer. Mais surtout, ordinateur VIDE et la perte de temps à essayer de lui faire avaler des trucs...sans être obligée d'y laisser ma paye.

.

8/ Et justement démarrer un nouvel emploi...Là, il y a eu plus que des soucis et ce n'est pas fini....mais j'en garde un peu sous le coude pour plus tard.

.

9/ Et malgré tout ceci, le monstre est toujours là...l'instinct de survie...l'instinct de survie mais aussi l'AMOUR.

.

Il n'y a pas encore si longtemps que je n'y croyais plus.

.

 

Bisous à toutes et tous

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 22:07

Alors là il faut vraiment croire au Père Noël lorsque l'on s'adresse à la Sécu.

.

Aujourd'hui le 10.02.2011 à 10 h 00 am.

J'appelle la sécu suite à un courrier reçu hier.

Ce courrier émane de la cellule employeur. (j'ai eu un Accident du Travail du 08.12.10 au 23.01.11).

.

Ne comprenant pas le contenu de ce courrier (ou du moins je le fais croire afin  de précher le faux pour connaître le vrai) je demande des explications auprès du numéro situé en GROS  (format 22) sur le courrier.

.

Etant employée, je n'avais pas à connaître ce numéro et après une absence de renseignements malgré mon acharnement à en vouloir.

.

Je suis donc renseignée sur le numéro réduit de la Sécu avec consigne de ne pas appeller puisque mon affaire est en cours.

.

J'appelle donc le 3640.

.

"Bonjour, après le bip  cet appel est facturé Xcentimes la minute (...) Si vous ne souhaitez plus entendre ce message la prochaine fois appuyez sur  dièse de votre téléphone."

.

BIP

.

Une grosse voix gentille s'adresse alors à moi : "Allo, allo, Bonjour et bien venu dans la maison du Père Noêl. Aujourd'hui mon lutin et moi nous allons te raconter une belle histoire...."

.

Cette phrase change en fonction du nombre d'appel passés.

.

En fait le numéro de la Sécu est le 3646.

.

Avouez que l'on pourrait croire penser que la Sécu veut nous faire croire au Père Noël.

.

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 12:13

Comme vous l'avez compris, je déménage ce 31 décembre 2010.

Je ne vais pas bien loin mais assez pour devoir plier le contenu de la maison, vendue ce 23/12/2010, dans des cartons.

.

Je vais devoir mettre Mônsieur Ordi dans un carton et donc je mets ce blog en pause le temps de changer d'air.

Mais je pense vous répondre et vous visiter depuis l'ordi de mon copain qui a l'amabilité de m'héberger durant ce petit périple.

.

En effet, les déménageurs prennent les meubles ce 31 décembre mais ne me les restitueront que le 4 janvier pour cause de fêtes et de week-end couplés.

.

Je vous laisse, mais pas tout à fait, avec cette vidéo à commenter largement.

Gros bisous à toutes et tous.

.

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 09:35

Comme chaque année Noël tombe le 25 décembre.

.

Cela n'aura échappé à personne que cette année le 25 en question n'est pas un dimanche.

Donc, pour certains, un jour de repos en sus.

.

Voici mon petit cadeau pour tout le monde et tout particulièrement pour ceux qui travaillent.

.

Caméra Café : La crèche - wideo
Auteurs : Bruno Solo, Alain Kappauf, Yvan Le Bolloc'h Réalisé par : Yvan Le Bolloc'h, Bruno Solo, Alain Kappauf Avec : Yvan Le Bolloc'h, Bruno Solo © CALT PRODUCTION - 121 PRODUCTIONS

.

Attention à l'abus d'austérité lors des fêtes....

.

Alors joyeux Noël.....mille bisous baveux du monstre.
Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 11:12

Afin de vous aider dans la suite de mon récit, j'ai publié quatre pages explicatives sur "tempête du désert" (voir sur la colonne de droite)

.

Il y a donc la page : 1990 : la guerre du golfe (international) 1 et 2

et : 1990 la guerre du golfe (national) 1 et 2

.

Une petite erreur de manip de ma part fait que la première partie de l'international et vierge ou franchement incomplète. Allez donc sur l'autre.

.

Je n'ai pas non plus été en mesure de mettre les photos en ligne mais il y a au moins les textes chipés à Wikipédia.

.

Bonne lecture.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 11:15

1990. Après le mariage, l'idée d'avoir des enfants arriva naturellement, et ce, d'autant plus que la question était souvent posée par les divers membres des deux familles.

Pascal souhaitant en avoir, je n'ai donc pas eu le besoin de me battre à ce sujet.

.

Avec un bassin fait pour la grossesse (et oui il faut bien que mon 1mètre de tour de hanches serve à quelque chose...) et issue d'une famille à enfants et à accouchements sans difficultés, au point de mettre au monde dans les voitures, la question fut vite réglée.

.

Mais il était hors de question que le fait d'avoir des enfants soit un frein à notre vie professionnelle et sociale.

.

Nous avions donc décidé d'acheter tout le minimum de matériels dit de confort avant d'avoir des enfants. Je ne voulais pas entendre dire : "sans les enfants nous aurions pu...".

. Nous investissions donc dans le nécessaire électroménager et HI-FI en prévision de la suite des évènements mais pas de télévision.

Et surtout nous investissions dans une machine à laver avec le sèche-linge incorporé. Nous n'avions pas la place pour deux appareils distincts et il était hors de question de ne pouvoir sécher les layettes avec le froid en vigueur en Alsace.

.

Puis nous nous sommes décidés. Partant du principe qu'il fallait environ 6 mois d'arrêt de pilule avant d'être enceinte, l'arrêt du petit comprimé se fit en juin 1991, pour mon anniversaire.

.

Malgré la guerre du golfe commencée mais pas encore déclarée.

.

Premier tour : retard de règles de 5 jours. Aïe ! nous n'avions pas prévu si tôt. Test de grossesse : Négatif. Le retard n'était dû qu'au fait que je travaillais de nuit et donc un peu perturbée la Kinia.

.

Second tour : test POSISTIF.

J'annonçais l'évènement le plus simplement du monde à Pascal qui ne manifesta pas plus de joie que cela, du moins devant moi.

Par contre, auprès de sa famille et de son boulot, à l'armée : un vrai coq.

.

Le départ en vacances de septembre n'était pas remis en cause pour autant mais je prévenais que je ne pourrais peut-être pas faire toutes les balades prévues.

.

Mon médecin traitant accepta de s'occuper de moi jusqu'au 6ème mois de grossesse mais pas au-delà.

Je trouvais donc un gynécologue accoucheur qui me dit : "Madame, vous êtes enceinte mais vous n'êtes pas malade !"

C'est bien les paroles d'un mec ça !

Malade non, mais les changements et perturbations étaient bien présentes.

.

Et la "Tempête du Désert" s'approchait rapidement...

.

Kaamelott Saison 1 Episode 41 : Potion de fécondité - wideo
Auteur : Alexandre Astier Réalisé par : Alexandre Astier Avec : Anne Girouard , Alexandre Astier, Nicolas Gabion, Lionel Astier, Thomas Cousseau © Calt - Dies Iræ – Shortcom

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 17:54

Trois jours de "vacances" et retour à Strasbourg.

Afin de couper cette route Mont de Marsan-Strasbourg : un château de la Loire. Lequel je ne sais plus car nous en faisions un dans chaque sens à chaque trajet.

.

Retour au boulot. La bonne soeur avec laquelle je travaillais avait toujours le secret espoir de mon mariage à l'Eglise.

Ma réponse négative ne lui convint pas mais elle ajouta : " ce n'est pas grave, tu peux toujours te marier religieusement plus tard." Je ne savais pas encore pourquoi elle avait dit cela mais je finirais par le découvrir...hélas !

.

15 jours de travail, en plein mois d'août avec son manque de personnel pour cause de congés annuels. Les choux et le tourin furent vite oubliés.

.

Puis nouveau départ pour Mont de Marsan pour le mariage de ma soeur.

Pour cette occasion, je m'étais confectionné une robe en satin rose (saleté à coudre car le tissu glisse en permanence malgré le surfilage) bustier à armatures. Le tout monté sur une jupe juste au-dessus du genou recouvrant un jupon à empiècement aux hanches fait de 8 mètres de tulle. Tulle lui même bordé de satin du même rose.

Un très gros travail surtout lorsque l'on sait que j'avais fait tout ceci à même le sol moquetté : découpe et couture avec la machine à coudre elle aussi au sol....

.

Arrivée à Mont-de-Marsan, avec ma marraine, nous avons remanié les robes de ses filles utilisées pour mon mariage : baudriers de satin bicolore, relevé d'un angle du tulle, petits noeuds sur les robes et en rappel dans les cheveux ainsi que la confection de petits paniers pour les pétales de roses.

.

Cérémonie à la mairie de Mont-de-Marsan durant laquelle Monsieur le Maire nous avait affublé d'un discours interminable pour cause de connaissance personnelle avec le marié.

Cérémonie religieuse dans l'église de la Madeleine avec trompette (copain du marié). Ne souhaitant pas participer à ce sacrement, je restais avec mon mari ainsi que deux oncles au café jouxtant l'église en attendant que tout cela se termine. 

Ma mère fut très en colère de cet étât de fait mais, vu la longueur de la cérémonie, nous amena régulièrement les enfants à garder... comme quoi, nous servions au moins à quelque chose. Mais Pascal n'avait pas du tout aimé que nous ayons eu à payer les consommations de tout ce petit monde. Il grommela qu'il exigerait le remboursement des sommes auprès des parents concernés, mais le moment venu : "non ce n'est rien, ça nous a fait plaisir"....

.

Le mari de ma soeur étant pompier de carrière ainsi que rugbyman, une haie d'honneur fut faite avec ballons ovales et rampes incendie.

.

Le vin d'honneur...

.

cassolettes de foie grasLe repas : une entrée merveilleuse de cassolettes chaudes de foie gras frais aux pommes...un tel régal que j'en mangeais trois. La fatigue accumulée depuis les derniers mois et les cassolettes : kinia malade au point de n'avoir que le temps de sortir de la salle et de tomber dans les pommes.

.

Ma mère était furax que mon "comportement" inadmissible et soit disant programmé de ma part afin de punir ma soeur de la date de son mariage.

Pascal, lui, me demanda de faire un effort jusqu'au dessert car il voulait manger des choux et surtout savoir s'ils étaient moins bons que les nôtres.

Pas de bol pour lui. La pièce montée arrive, traditionnelle accompagnée d'instruments de pompier mais visiblement trop petite pour tout le monde. En effet, les choux avaient été comptés pour la famille immédiate. Pour les autres : vacherin aux fruits rouges.

Une part de vacherin en plus et Kinia, à la limite de l'hospitalisation. Nous quittions le repas et la fête et ma mère...

Le lendemain, dimanche, malade semi inconsciente et le lundi retour à Strasbourg.

VIVE LES MARIES !

.

 

.

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 09:48

Nous passerons sur la nuit de noces...

Nous dirons que j'étais fatiguée...

.

Je pensais dormir un peu en attendant 6 heures du matin. Mais ces 4 heures de sommeil ne furent pas.

Un peu de sexe, bof. Puis déboulé de la belle famille à 4 heures du matin. Tous à la recherche du couple de jeunes mariés.

Il n'a pas été difficile du tout de nous trouver puisque je n'avais rien prévu comme petit nid de nuit de noces, faute d'argent.

Mais surtout, tout le monde était là car, faute de K7 renouvelées, mon père avait arrêté la musique à 3 heures et donc tout le monde avait quitté la salle du baquet.

.

J'avais calculé le tourin (soupe à l'oignon locale) pour 6 heures et ensuite tout le monde au dodo. Et donc personne à nourrir pour midi. Je n'avais donc prévu que le repas du soir.

Et bien non. Toute ma belle famille, en forme, était prête à en découdre avec le repas de midi.

Panique à bord. Un oncle était donc parti à la recherche des rares traiteurs ouverts un dimanche afin d'acheter du poulet pour tout ce petit monde.

Et les critiques sur la mauvaise organisation de ce jour commencèrent.

.

Une journée, fatiguée, à entretenir la conversation avec tout ce monde en attendant le soir pour enfin manger le tourin. Quoi ? Une simple soupe ? Et le pain ?

.

En ce qui concernait le voyage de noces :

Pascal : "On le fera plus tard. De toutes façons il faut remonter à Strasbourg car tu travailles".

.

Nous n'avions, en effet que 3 jours avant de devoir remonter. Un oncle de Pascal travaillait à l'EDF et avait réservé un emplacement en dur pour lui et sa famille. Il avait eu la gentillesse de y inviter. 3 jours de plage sur la côte landaise.

Mais pas seuls....

.

Les bases étaient jetées. Le petit poisson, définitivement enfermé commençait son apprentissage "d'épouse de...".

La lente transformation en monstre était définitivement commencée.

Lui avait donc enfin un début d'assise sociale : un boulot de fonctionnaire, un logement et maintenant une épouse légale.

La manipulation psychologique, déjà entamée, confirmée par le papier signé la veille allait pouvoir s'affirmer.

Et moi je n'ai rien vu venir. Je me suis appliquée à être à la foi une bonne épouse, un bonne amante et plus tard...une bonne mère.

.

Pour la vidéo : attendre la dernière phrase...c'est important.

.

Kaamelott Saison 1 Episode 83 : Le secret de Lancelot - wideo
Auteur : Alexandre Astier Réalisé par : Alexandre Astier Avec : Anne Girouard , Alexandre Astier, Nicolas Gabion, Lionel Astier, Thomas Cousseau © Calt - Dies Iræ – Shortcom

.

 

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 17:48

C'est côa un patou ?

Suite à cette question dans un com :

Voici un "Montagne des Pyrénées" dit PATOU des Pyrénées

Le chien de montagne des Pyrénées ou montagne des Pyrénées, appelé dans les Pyrénées patou (pastou dans le Béarn), est une race de chien.

Depuis des temps immémoriaux, il est présent dans les Pyrénées. Au Moyen Âge, il est découvert et utilisé pour garder les châteaux et protéger les troupeaux contre les prédateurs (ours, loups, lynx et même l'homme). Il est mentionné au xive siècle par Gaston Phoebus. Très apprécié au xviie siècle, il partagea la gloire de la cour de Louis XIV.

La première description du patou apparaît dans le livre du comte de Bylandt en 1897. Le standard officiel auprès de la SCC est enregistré en 1923, à l'initiative de M. Sénac-Lagrange, membre de la Réunion des amateurs de chiens pyrénéens. Le standard actuel a très peu été modifié, seuls des détails y ont été ajoutés.

Le patou s'était fait plus rare dans les campagnes, suite à la disparition des grands prédateurs mais depuis quelque temps il suscite un regain d'intérêt auprès des bergers, suite au retour du loup dans les Alpes françaises.

Caractère :

Au sein d'un troupeau, c'est un gardien remarquable. Son rôle n'est pas de rassembler les moutons mais de les protéger. Pour ce faire, on l'habitue très tôt à vivre avec eux, de sorte qu'il les considère ensuite comme sa famille. Si le chien détecte un intrus, il aboie et s'interpose entre le troupeau et ce qu'il considère comme une menace. Il faut pourtant faire très attention en montagne, car étant très protecteur pour le troupeau, il n'hésite pas à mordre les promeneurs qui passeront à proximité.

Au sein d'une famille, c'est un animal qui est naturellement un bon gardien, du fait de son caractère protecteur. Il possède un grand sens de la famille et sait très bien reconnaître des amis qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Très doux avec les enfants et plutôt placide, il est cependant peu adapté à la vie citadine. C'est en effet un chien qui a besoin d'espace et dont l'aboiement puissant peut se révéler une source de gêne pour les voisins.

Silhouette : 50 à 64 kg, chien de grande taille fortement charpenté

Taille : 65 à 80 cm

Poil : assez long, plat et souple, bien fourni

Robe : blanche, ou blanche avec des taches grises, jaunes ou orange

Tête : pas trop forte, stop en pente douce, cou fort, truffe entièrement noire

Yeux : petits, en amandes, légèrement obliques, de couleur brun ambré

Oreilles : tombantes, plutôt petites, situées à hauteur de l’œil

Queue : assez longue, touffue, en panache, fournie

Caractère : assez agressif envers les inconnus au troupeau, protecteur envers le troupeau, obstiné.

Réservé à l’égard des inconnus.

Nomenclature FCI : groupe 2 – section 2.2 – n° 137

A ne pas confondre avec le berger des pyrénées

Afficher l'image en taille réelle

Berger des Pyrenees ULys.jpg

Éléments du standard du berger des Pyrénées à poil long 

Nomenclature FCI : groupe 1 – section 1 – n° 141

Taille (avec un écart de 2cm en dessus):de 40 à 48 cm pour les mâles de 38 à 46 cm pour les femelles 

Couleurs : fauve plus ou moins foncé, avec ou sans présence de poils noirs gris plus ou moins clair, avec souvent des taches blanches, notamment au niveau du poitrail et des pattes « arlequin » dans diverses tonalités sans présence de fauve noir avec ou sans taches blanches sur les pattes et le poitrail bringé

Robe : poil presque lisse pouvant présenter de légères ondulations, la fourrure de cadenettes est aussi une caractéristique de cette variété.

Éléments du standard du berger des Pyrénées à face rase

Nomenclature FCI : groupe 1 – section 1 – n° 138

Taille (avec un écart de 2cm en dessus):de 40 à 54 cm pour les mâles de 40 à 52 cm. pour les femelles

Robe : la tête, à la différence du reste du corps, est couverte de poils courts et fins.

Dans l'ensemble, le chien de berger des Pyrénées à face rase possède les mêmes caractéristiques que le berger pyrénéen à poil long. Le crâne est à peu près aussi large que long - Le museau est un peu plus court que le crâne, mais plus long que celui du poil long ou mi-long - La longueur du corps est presque égale à sa hauteur. La tête est garnie de poils courts et fins (d'où la dénomination " face rase "). Le museau est un peu plus long que celui du berger des Pyrénées à poil long ou mi-long. Son corps est un peu plus court que celui du berger des Pyrénées à poil long, il se rapproche du format inscriptible dans un carré.

Comportement 

C'est un petit chien courageux, débrouillard, capable d'initiative et entièrement dévoué à son maître. Il est de caractère volontaire et une bonne poigne est généralement nécessaire pour canaliser son énergie et tirer le meilleur parti de son intelligence et de sa vivacité. Il est souvent méfiant envers les étrangers.

rien à voir avec le "Chien de Saint Bernard" des Alpes.

 

Le chien du Saint-Bernard est une race de grands chiens de montagne, souvent dressés comme chiens de recherche en avalanche. L'imaginaire populaire les affuble d'un tonnelet d'eau-de-vie accroché au cou qui serait destiné à revigorer les victimes du froid. Cette pratique a été utilisée surtout à la fin du xixe siècle dans la recherche de personnes perdues dans les montagnes ou victimes d'une avalanche.

La devise du Chien du Saint-Bernard est: « Noblesse, dévouement et sacrifice »

Taille : 62 à 90 cm

Poil : long ou court

Robe : blanc et roux / brun avec un masque foncé

Tête : carrée

Yeux : moyens, bruns ou noisette

Oreilles : retombantes, triangulaires et relativement grandes

Queue : longue et très empanachée dans la variété du poil

Caractère :doux, gentil et dévoué à son maître, mais têtu 

Nomenclature FCI : groupe 2 – section 2 – n°61

 

EST-CE-PLUS CLAIR MAINTENANT ?

 

 

Repost 0
Published by Kinia
commenter cet article